Forum: Pour une totale libération du monde arabe

Publié dans Le Temps, par Dr. Khaled Dellagi (Médecin), février 17, 2011.

Plus de soixante ans se sont écoulés depuis la fin du second conflit mondial.

De grands bouleversements ont jalonné cette période dont le Monde Arabe subit encore les conséquences.

Depuis 1945, la politique des Etats-Unis est dictée par un impératif majeur : maintenir leur leadership sur le « monde libre ». Pour y parvenir, elle a utilisé deux chevaux de bataille: la lutte contre l’expansion du communisme (1945- 1989) et la lutte contre « le terrorisme international » (depuis 1989).

La guerre contre le communisme a été définitivement gagnée par les U.S.A avec le démembrement de l’Union Soviétique. 

Après la parenthèse du Panarabisme et du Nasserisme, la colonisation du Monde Arabe initiée par les U.S.A dans les année 40, s’est accélérée après la signature de l’accord de paix israélo-égyptien par le président Sadate et le premier ministre Begin (1979) . Après la chute du Mur de Berlin (1989), les U.S.A ont parachevé leur mainmise sur cette région, au besoin par la guerre (Irak), en appliquant l’adage : celui qui n’est pas avec moi est contre moi.

En 2010, presque tous les pays arabes s’étaient rangés derrière la bannière étoilée … //

… Mais le feu couvait sous les braises.
Le séisme populaire tunisien s’est transformé en tsunami  révolutionnaire submergeant le monde arabe.

Le peuple tunisien en se soulevant, cherche à reconquérir sa dignité et sa souveraineté. Cette lame de fond qui a emporté le régime est comparable à une révolution populaire de décolonisation, de libération nationale.

Le ralliement tardif des régimes occidentaux à la « rue arabe » s’apparente à une attitude opportuniste du résistant de la 25ème heure. Pour protéger leurs intérêts stratégiques et économiques, les liens intimes entre « démocraties occidentales » et dictatures arabes ne doivent pas être démasqués. Il faut qu’ils perdurent sous une forme ou une autre.

La décolonisation interne des pays arabes passe par l’instauration de l’Etat de droit et de la démocratie, seules structures aptes à élire à la tête des états des représentants légitimes. La route sera longue et pleine d’embûches. La politique nationaliste du premier ministre iranien Mossadegh en 1953, étouffée dans l’œuf par les Anglo-américains, est encore dans tous les esprits.

Il apparaît donc que le véritable Etat Voyou sont les U.S.A qui possèdent les plus importants stocks d’armes de destruction massive au monde, qui interviennent militairement dans des pays souverains sans mandat de l’O.N.U. et soutiennent les régimes dictatoriaux.

Le véritable Axe du Mal est l’axe U.S.A- Israël soutenu par les dictateurs et autocrates arabes.

L’impossibilité de résoudre  par la voie de la légalité internationale le conflit israélo-palestinien en est la meilleure illustration.

L’Amérique d’Obama doit se libérer de ses démons, les lobbies néoconservateurs et sionistes.

Aux peuples arabes de prendre enfin leurs destins en main.

Les révolutions populaires pacifiques doivent balayer les régimes arabes illégitimes, oppresseurs et prédateurs.

Aux urnes, citoyens! Avec détermination et vigilance. (texte entier).

(Commentaires: Pikpuss, Libération, Le: 17/02/2011: La libération des peuples arabes comme celle de tous les peuples d’ailleurs, passe par la dénonciation des mythes religieux grace à la compréhension des réalités universelles expliquées par les découvertes scientifiques. Les peuples arabes comme d’autres avant eux se doivent d’abord de se libérer d’une réligion qui les maintient soumis aux holigarchies financières et militaires. C’est tout ce que l’on peut leur souhaiter).

Comments are closed.