Bolivarisme économique

Souveraineté pétrolière, réformes sociales et indépendance financière au Venezuela.

Publié par Salim Lamrani, enseignant, écrivain et journaliste français, sur Voltairenet.org, le 12 juin 2007.

… Le 1er mai 2007, le gouvernement vénézuélien a récupéré sa souveraineté énergétique en procédant à la nationalisation de la Bande pétrolifère de l’Orénoque,économiquement très lucrative et qui contient les plus importantes réserves mondiales. Désormais, l’entreprise pétrolière d’État Petroleos de Venezuela SA (PDVSA) contrôlera au moins 60 % des opérations de la région. Les multinationales étrangères auparavant en charge du domaine, telles que la British Petroleum [1], Exxon Mobil [2], Chevron [3], ConocoPhillips, Total et Statoil ASA, pourront participer à l’extraction de pétrole mais seulement en tant que partenaires minoritaires [4] … (full long text).

  • [1] « BP-Amoco, coalition pétrolière anglo-saxonne », par Arthur Lepic, Réseau Voltaire, 10 juin 2004.
  • [2] « Exxon-Mobil, fournisseur officiel de l’Empire », par Arthur Lepic, Réseau Voltaire, 26 août 2004.
  • [3] « Chevron-Texaco, premier mécène de la vie politique états-unienne », par Arthur Lepic, Réseau Voltaire, 24 mars 2005.
  • [4] Associated Press, « Chávez reta a transnacionales petroleras », 13 avril 2007 ; Agencia Bolivariana de Noticias, « Venezuela recupera soberanía petrolera sobre convenios en Faja del Orinoco », 25 avril 2007
  • [5] …

Comments are closed.